dimanche 6 mai 2018

LEBOWSKII 'Liquidators'

2017 MUSIC RECORDS - CD digipack


Lebowskii, à ne pas confondre avec le beau ski (ce qui n'a absolument rien à voir...) est un quatuor nantais qui offre à nos chastes oreilles un premier Ep sorti en début d'année de 5 titres, plantant le décor musical dans le thrash.
Cela nous donne donc 30 minutes de thrash qui n'est pas que du thrash en fait, car dans leurs veines coulent d'autres choses. Car oui, leur thrash m'a demandé un peu d'investissement pour rentrer vraiment dedans (pas qu'il soit désagréable, loin de là) mais la forme proposé prend une forme hybride thrash parfois très lourd, limite poisseux, exhalant une certaine odeur de sludge, rendant ainsi la musique plus difficile d'accès, disons que la première écoute laisse une impression d'égarement, de venir spolier nos repères et nous perdre au milieu d'un monde assez déconcertant. A la seconde écoute et aux autres suivantes, on capte bien où ils veulent nous mener, de fort belle manière.
Rassurez vous, les racines thrash sont très fières et nobles, aucun doute possible sur ça. Cette part d'ADN musicale est indéniable et assez efficace. On reconnait clairement le style (guidé de plus par le chant qui n'est pas sans évoquer Slayer - notons qu'il y a bien pire...). Leur thrash n'est pas très rapide. ici, ne cherche pas de la célérité mais plus une forme plus posée où le percutant n'est pas à la vitesse mais justement à cette hybridation qui s'avère attachante.
Là où c'est assez étrange au début (enfin étrange... plutôt déstabilisant, genre "Hein? quoi que donc?"), ce sont ces relents que l'on sent, fragment de l'ADN de Lebowskii. Et plus on se l'approprie, plus on comprend qu'ils donnent une certaines lourdeur aux morceaux car du sludge suinte des titres. Alors oui, évidemment, ça ne prend pas le pas un instant sur les racines même de leur musique, ce serait au final trop facile. Et nettement moins intéressant. Car c'est cette synthèse qui fait mouche et qui nous capte finalement, laissant lentement se dévoiler les pans de ces Liquidators.
Car le groupe n'est pas là pour rire ou faire de la dentelle ou encore des biscuits (cela dit, c'est peut-être un de leur hobby - les biscuits nantais....) mais offrir une forme efficace et un peu inhabituelle de thrash. Et quand ça donne une impression, lors de premières écoutes qu'il faut aller plus loin et ce sans frustrations, c'est du tout bon. Et la persévérance paie.
Le son est massif, ce qui renforce et l'impact et cette impression d'hybride qui parfois s'énerve brièvement en rentrant dans une charge concrète. A écouter absolument.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire