dimanche 18 mars 2018

MINDLAG PROJECT 'Clinamen'

2017 Batcat Records - CD Avec Ellie Promotion

                            Résultat de recherche d'images pour "mindlag project clinamen"
Voici ce que j'appellerais un bien mystérieux mystère: un groupe qui ne m'évoque pas la moindre chose alors que le groupe existe depuis 1999 (bordel de merde! Déjà!), est de Vitrolles et dispose déjà de quelques productions (3 Ep et un album, en plus de celui-ci) dans les poches.
Musicalement... Bien c'est chaud avec ce groupe. Ça m'évoque des groupes comme l'esprit du Clan, Black Bomb A mais avec un coté death assez présent, d'autres influences diffuses et semblent donc régurgiter une sorte de metalcore avec les couilles du Géant vert. Ce qui est clair, c'est que ça avoine sévère et ne fais pas dans la tendresse (ou alors pour attendrir la viande, après l'avoir roué de coups?).
9 titres composent l'album qui ne fait pas dans dentelle et va à l'essentiel: poutrer, poutrer et poutrer mamie. Le chant, en français, est très agressif genre vraiment pas content mais avec une angine en prime (ce qui doit l'énerver encore plus...). Et bordel, qu'ils sont tous énervés!
La musique, comme dit plus haut, est assez dense du fait des influences qui transpirent et se dissolvent dedans. Même si l'ensemble est assez énergique (le contraire me parait improbable), il y a une certaine noirceur qui ressort, pour amplifier la violence que dégage le groupe. Et cela explique en partie le titre de l'album Clinamen (allez chercher la signification, c'est intéressant.). Alors, il y a très clairement un concept derrière tout ça, à mon avis.
L'album dure 29 minutes de folie que l'on ne voit pas passer. Parce oui, ça bastonne sévère papy et mamie mais ça le fait de manière structurée et de diverses manières avec un même but: défoncer.
Une certaine colère domine l'album, ce qui n'est pas déplaisant, renforçant un certain malaise qui dégouline des enceintes, histoire de bien te faire comprendre que non, ici ce n'est pas pour rigoler.
J'en reste à mon idée de metalcore, à défaut de trouver un terme plus abouti. Et le fait de quelques voix claires ici et là me confortent dans mon idée. Mais le groupe ne fait pas comme tout les groupes qui abusent des voix claires. ici, c'est juste une touche ici et là car la domination se fait par la voix agressive et chargée.
Même si la violence domine, le groupe n'hésite pas à balancer des moments plus posés mais qui participe aussi à la noirceur de la chose. On est vraiment dans une exploration des tréfonds de l'humain, de ce qu'il peut y avoir de plus noir. Et putain de merde, comment j'ai pu passer à coté d'un groupe qui a cette vision des choses et de la musique? Une putain de bonne découverte qui envoie la sauce, la saucière, le service de vaisselle et la table dans ta gueule. Ecouter donc cette sorte d'ovni!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire