mercredi 27 décembre 2017

BLOODY ALCHEMY 'Kingdom of hatred'

2017 BLOODY ALCHEMY - CD digipack Avec Ellie Promotion


Sonorité magique ici même: https://youtu.be/Euw6DFSzoNM

Jeune (oui, c'est en gras car c'est important pour la suite!!) groupe stabilisé en 2015 avec le line-up définitif, un premier Ep en 2016, le groupe réattaque sec avec un album autoproduit en septembre là, celui qui est passé juste il y a peu.
Alors, avec une telle imagerie et un aussi chouette logo, on peut sans crainte espérer du brutal death!! Et... Et non. Hop, rapé. Foutu. Perdu.
Le trio qui est un quator nous balance après une intro aérienne, pleine de délicatesse, un death thrash, dont je n'ai pu me départir de l'impression qu'une de leur influence, c'est Arch Ennemy. Groupe qui a tendance à me gonfler vraiment (bon nettement plus fréquentable que l'autre projet gnnnnnn je ne peux vraiment pas Armageddon).
Là, je dois dire que j'ai beaucoup de mal du coup avec l'approche à la Arch Ennemy sur beaucoup de parties. Mais on ne peut pas juger du disque uniquement sur ces parties et heureusement. Oui, heureusement, ce jeune groupe évolue aussi dans le death (ouf!) et le moins que je peux en dire, c'est que certaines parties death sont vraiment rentre-dedans, viens ici caresser le crépi avec ta gueule. C'est c'est là le point fort du groupe (pas que les réminiscences Arch ennemiesque soient nulles mais je n'aime pas Arch Ennemy (hormis l'esthéstisme visuel de la chanteuse mais ça fait peu dans la balance...), bein au-delà de l'aspect parfois death moderne qui est moins convaincant (mais juste ponctuel).
Le groupe propose donc 10 titres dont une intro et surtout un titre avec le chanteur de Benighted et là, ce titre 'A world in agony' est juste une tuerie, nous offrant une dualité de voix death juste terrible!
Voix à noter aussi sur le reste de l'album qui dans le registre death est nettement convaincante. Les morceaux ne sont pas pour autant moyen car ils sont néanmoins accrocheurs (sauf cette facette Arch Ennemy qui me tarabusque un peu, vous l'aurez noté...). J'accroche vraiment sur les parties où le groupe semble être lui-même, et qui correspondent peu ou prou aux phases death, assez violentes parfois.
A part ça, c'est un disque très fréquentable, à la qualité de production très bien foutue et qui tient vraiment la route. Sachant que c'est un premier album qui offre quand même un plaisir auditif pas dégueux avec de bons éléments dedans, je suis sûr que ce groupe ira dans une voie plus brutale, certainement en assimilant plus ses influences (mais Arch Ennemy... j'arrive point à comprendre ce groupe...) pour régurgiter une musique qui sera le reflet d'eux-même!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire