mardi 21 novembre 2017

MISERATION 'Tragedy has spoken'

2012 LIFEFORCE Records - Cd digipack

La Suède et ses montagnes, sa neige et pour se réchauffer, tu fais soit du black, soit du death. Dernier album en date, de 2012, le groupe ne fait pas dans la tendresse, avec un death très direct, limite brutal, même si il distille par moment des mélodies ou des dissonances étranges.
Le propos reste quand même très bestiale, avec les 42 minutes de cet album de 10 titres fait pour détruire les cerveaux.
Le son est juste énorme. Genre tu trouves une baleine bleue dans le bocal de ton poisson à la palce de ton Bubulle. Et putain, que c'est bon! Techniquement, pourquoi faire simple. Migraines de doigts, vélocité et violence dominent sans partage. Et ça le fait vraiment. Dès le premier titre, on est pris au piège et ça charge frontalement.
Même si on retrouve ici et là des moments de pure félicités mélodiques, ces derniers ne font pas redescendre la pression et le soufflet. Que nenni, pas du tout! L'ajout d'autres instruments, amenés de manières impromptu parfois créée des atmosphères parfois oniriques (brièvement) ou plus souvent un putain de malaise. C'est malsain à souhait parfois mais ça colle vraiment à la musique que distille le groupe.
Le chant est très variable, d'une voix death vers parfois un registre plus 'posé' (mais jamais longtemps ni dans la finesse). Lorsque que le chanteur s'essaie à la voix claire, mélodique, il faut avouer qu'il gère et que ça fait son effet au milieu de ce déferlement de brutalité!
Ils ne sont pas fous mais complètement tarés je pense.
Mais la densité dans les morceaux avec les éléments structurels qu'ils ont pondu fais qu'on les aime bien ces tarés.
Pas de temps mort dans l'album. Malgré des titres pouvant être longs, ils vont quand même à l'essentiel: pilonner les masses en règles! Comme je l'ai dit, ça bourrine! Les rythmiques sont vraiment bestiales, sans concession, allant parfois lorgner vers le brutal death, au niveau des structures. Les fans d’accélération de guitares trouveront aussi leur bonheur, des riffs ultra speed domine, venant soudainement donner plus de violence! Rhaaaaa!!! Que c'est un bon album ça!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire