mardi 15 août 2017

MOSHPIG '... my world keeps turning'

2017 MOSHPIG - CD digipack cartonné

Nouvel album du trio grind crust local! Un petit clip à l'arrache ici:
https://youtu.be/ZGzu2vyIzu4
Et de la folie, on enchaîne encore dans la folie avec le trio déchainé qui sent bon le sud! Le groupe balance 21 titres (plus un délire sonore*) pour un petit quart d'heure d'intensité maximale!! Le premierr titre annonce la couleur: Fast as zombies est rapide, rageur et furieux! La direction est donné! Les titres sont concis, non dénué d'humour là aussi, propice à la bonne humeur en se foutant sur la gueule. Car oui, ça dépote mais ça donne envie de bouger ou, à minima, te péter les cervicales. Alors, même si les titres s'avère relativement courts (mention spéciale au titre KTSMM, un condensé de concision 😆. Ça part cash aux baguette pour avoir la pêche! ), il n'en demeure pas moins que le trio s'évertuent à offrir des titres parfois assez épais, du fait de la rapidité et de, parfois, comme ça, paf, je te met du n'importe quoi mais qui le fait. On choppe des clins d'oeil à d'autres styles ou groupes, très ponctuels mais putain d'efficace (Blind and lost par exemple). Le groupe offre de la bonne humeur par un registre violent.
Mat, au chant, n'est pas en reste, avec un registre sur ce coup très percutant, auquel les deux frères ajoutent des chœurs. Le chant est assumé agressif et ça ne peut être QUE ce chant, un autre ne collerait pas à la vision musicale du groupe.
Certains pourraient objecter qu'avec des titres aussi concis dans ce registre, c'est forcément répétitif voir rébarbatif (scandale!!!). Alors, soyons clair: faut arrêter la drogue (ou s'y mettre si tu cherches une excuse). Car l'un des points forts du groupe, malgré ce coté concis et cette limitation des instruments. Le groupe offre des titres certes axés dans un style mais ayant suffisamment de personnalité pour exister seul. Ha! Tu ne la voyais pas venir celle-là, hein! Et puis, on s'en fout parce que, tout simplement, c'est du tout bon!
L'ensemble de la détonation sonore est ultra jouissive car on peut avoir une partie de la folie de ce qu'est le groupe en live et ça fout la pêche! Il devrait être imposer aux suicidaires même!
Niveau production, il y a un coté live qui est très accrocheurs, qui rend bien ce coté brut de décoffrage et prenant aux tripes. Rien de brouillon, loin de là, tout est clairement audible, au-delà du mur de la déflagration sonore. Alors oui, 15 minutes, c'est court. Trop court. Alors, il suffit de remettre en lecture!
* le dernier titre est très en décalage! Hahaha!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire