mardi 15 août 2017

CANNIBE / BBARBAPAPPA BUTCHERY

2017 INHUMAN HOMICIDE RECORDS - CD

Aller, on commence gaiement ce jour de chronique avec de l'underground, comme je l'aime et en prime, dans la veine grind/cyber/gore, ce qui est très festif!
Un magnifique split du label parisien de Yoann (Salut Yoann!!) qui fait la part belle à l'underground, dans sa forme la plus large.
Le split commence par les italiens complètement cramés (et dans le bon sens!!!) de CANNIBE. Hop, j'ai pas trouvé mieux qu'un bout de live pour vous faire une bonne idée:
 https://youtu.be/UAkP7NNGaWE 
Comme vous pouvez admirer le détail de la musique si délicate, les deux italiens évoluent dans un registre très cool, le gore grind. Sur ce split, on a une boite à rythme, ce qui n'est pas en choix bien gênant, la folie dominant bien le truc!
Les 6 titres qui leur sont dédiés ne sont pas nécessairement pied au plancher, ni expéditifs. En effets, certains tournent autour de 2'30'' / 3'15'', ce qui laisse un peu de place à une certaine variations de tempos, ponctuellement. Oui, parce que c'est quand même du gore grind bourrin. Pas de place pour les délicatesses, ici ça va à fond, histoire de bien te décalquer la face. Papy aime bien, ça relance son pacemaker qu'il dit. Des samples servent d'intros sur certains titres, courtes quand même parfois face à la durée du titre. Certains pourraient reprocher une certaine redondance mais il y a bien assez de variété pour éviter pareille récrimination.
Musicalement, on sait que ça bourrine bien. Mais le son me demanderez-vous peut-être (surtout toi et toi...)? Et bien, il est plus que correct, et dégage bien ce qu'il faut, gore et puissance! Et avec la discographie du groupe (formé en 2004), il y a vraiment du matériel à écouter!
Et voilà le cas BBARBAPPAPA BUTCHERY. Hop, un lien pour vous donner une idée du projet:
https://youtu.be/UAkP7NNGaWE
14 titres orientés cybergore grind, dans un esprit complètement taré, bien fun et pas prise de tête. Derrière, on retrouve Yoarghhh (pilier et activiste très active de la scène) avec en guest un autre ami, Pigy Perv sur Delta.. India.. Echo, Increase tension et Definitively inimical. Pour ceux qui ont cliqué ou copié le lien, vous savez à quoi vous attendre. Du cyber gore grind, bien allumé, sauf que là, les titres font dans l'expéditif.
Et ce, dès l'intro qui sonne un peu black metal, histoire d'être bien en décalage! Et s’enchaînent ensuite les titres, qui vont vite, font efficaces et sans chercher à être chiant. On comprend bien les paroles parfois, très simples: blablabla, par exemple. Pas de vrai paroles, ici, ce qui prime, c'est le fun qui déboîte mamie (la perverse!!!). Le son est aussi plus que très correct, toujours en ayant en tête le registre exploré par le projet ravagé.
Un split clairement cool, qui fout la patate et qu'il est conseillé d'avoir, pour les amateurs ou les aficionados de l'extrême!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire