dimanche 19 mars 2017

KILLSWITCH ENGAGE 'Incarnate'

2016 ROADRUNNER RECORDS - CD Digipack


Killswitch engage... J'avais entendu quelques titres ici et là, un peu par accident, me me transcendant pas plus que cela. Ben comme il y avait une offre à pas cher, c'est comme ça que j'ai acquis leur petit dernier en date. Donc me voilà à écouter du Killswitch engage. Bon. Oui. Voilà.
Alors ça me fait aborder un point essentiel: le metalcore. Je suis assez réfractaire au genre, fourre-tout, où il y a du bon, bien efficace (assez rare), du ouaip et de l'escroquerie (échelle personnelle évidemment). Je m'étais fait avoir avec le groupe Fear my through, avec un premier album bien bourrin et un second tout mou, pour mateur de blédina et après j'ai perdu de vu et d'oreilles.
Et là, je me retrouve avec un album que je classserai sans vergogne dans le ouaip.
Il y a des passages très bons, bien violent mais il y a cette putain de domination du chant clair, avec des passages vraiment mous du genou, dans la norme de ce que nous offre ce style (?) musical. il y a quinze titres mais aucun ne m'a vraiment marqué. Il y a des bonnes choses dedans mais quand la domination de la mélodie (putain, des fois ça frise la pop...) et du chant clair pour jouvencelles effarouchées, non merci, je passe mon tour. Alors que cette dualité de chants est à la base une bonne idée, exploité avec le revers d'une pelle (c'est pour la finesse de la subtilité musicale). Pas à jeter, c'est certain mais pas non plus vraiment un groupe que j'écouterais souvent. Alors, si tu lis cette chronique et que tu souhaites acquérir ce machin, contacte moi via le mail de la description du blog ou si tu me connais plus et que tu as mon téléphone, sms. Suis sur que ça pourrait te faire plaisir si tu apprécies le metalcore un peu fiotte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire