jeudi 1 décembre 2016

KRAMPÜS 'Graveyard blowjob'



2014 Terranis productions - CD

                            Résultat de recherche d'images
                         
Bienvenu en Hongrie, avec un autre groupe du folkore local, offrant à vos épanouies oreilles/esgourdes/cages à miel un merveilleux moment de zen plénitude turbulente. Le quator nous offre ainsi un parfait moment de décontraction au travers de 19 titres pour une durée sublime de 27 minutes d'une sorte de précipité hybride de brutal death grind. Parce que oui, c'est vachement bien comme définition de la musique sur la rondelle de plastique.
D'entrée de jeu, ça va vite, fort et violent, avec un coté groovy qui attrape tes oreilles et qui ne te lâche plus. Avec une certaine tendance à accélérer plus vite que vite, les titres sont très concis mais réussissent quand même le tour de force de donner l'impression d'une plus longue durée car structuré. Alors que non, le plus long dure 2'15''. Chapeau bas! Et arrive à donner à un titre de 19 secondes l'impression qu'il est plus long alors que non, pas du tout.
Les petits malins injectent même de courts solo, renvoyant à ta face la violence créée ainsi plus intense. Et le coté groovy dont je parlais fait de la magie, amenant clairement l'envie de tout défoncer en dansant.
Et ce qui est étonnant, c'est que par (rares) moments, les petits gars lève un peu le pied, sans que la violence n'en pâtisse. Loin de là même, cela la renforce, submergeant presque le disque!
Le chant est très guttural mais ne l'empêche pas parfois d'être proche d'un chant scandé. Techniquement, ça envoie la forêt entière, en plus d'avoir un rythme de débitage soutenu, avec une muraille de guitare sous forme de rouleau compresseur.
Du début à la fin, le quator a décidé de faire entre intense et ultime. Ici, on a pas affaire à un truc de guignols (ou Gnafron, c'est selon...). Le groupe va clairement à l'essentiel, celui qui est de poutrer dans les règles. Point de place à une quelconque douceur malvenue ici, c'est fait pour asseoir la puissance du groupe et son envie de tout péter. Et un autre groupe hongrois qui rejoint ma collection, au coté de ses collègues: Age of Agony, Neural Booster, Gutted, Din-addict... Un disque youpi à avoir et écouter!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire