mardi 13 décembre 2016

ECLYPSE : LIVE REPORT FESTIVAL EMERGENZA

POUR ASGARD !!!!


Je vous ai déjà parlé de Eclypse, le groupe de Pagan Métal nîmois qui avait conquis de nombreuses terres en enchaînant concerts sur concerts , vous vous souvenez ?
Relevez la tête fiers vikings ! Cette fois-ci, le Loup de Margoth est allé au Festival Emergenza pour aller voir la tribu viking à l'oeuvre, et ce avec un nouveau line-up, de nouveaux guerriers ! Petit bémol : ils ont joué sans batteur... OUAH PUTAIN CHOQUANT ! C'ETAIT SÛREMENT NUL A CHIER !

Ambre // Photo : Luc Mercier

Hé bien non. NON. Parole de vieux briscard lupien, je vous garantis que les samples ont agit comme des esprits du Panthéon Nordique, renforçant ainsi la férocité de l'escouade nîmoise. Le plus admirable, c'est qu'ils sont quand même venus malgré le fait que leur batteur ai eu un accident (il va bien, vous inquiétez pas m'a dit Nestor, chanteur), la rage en main, la témérité aiguisé telle une hache de guerre ! Et comme il s'agissait d'un tremplin musical, ils n'ont pu jouer que 4 chansons mais les meilleures ! C'est parti !

L'intro "Over the mountain" commence avec le choeur d'une walkyrie annonçant le prélude d'un long et chaotique combat, puis l'on entend la voix de Nestor racontant qu'il y a des années de cela, une tribu guerrière mena un glorieux combat dans lequel tous moururent, évoquant ainsi le Ragnarök. C'est alors qu'un savant riff de guitare annonce la couleur, puis un deuxième riff engendré par une autre gratte accompagne sa soeur, l'ambiance est claire, nette et précise : nous avons l'impression de voir au loin la tribue regarder ses adversaires d'un air fier sans aucune crainte de mourir au combat.
Svart // Photo : Luc Mercier


C'est alors que "North" fait son entrée. ET QUELLE ENTREE ! Les guitaristes Svart et Moon escortent le chant sauvage de Nestor d'une telle puissance riff-esque que cela rappelle Heidevolk ! Leur bassiste groove d'une force similaire à Thor maniant Mjöllnir, et la foule est prise de headbang furieux comme s'ils étaient en transe avec les dieux de la guerre. Niveau premier morceau ouvrant le bal du chaos, c'est juste excellent et comme le disent les paroles : " Remember my son, we are not cowards". De quoi mettre en bouche pour ce début de concert.

Voilà qu'ils enchaînent ensuite avec un nouveau morceau qui sera sur leur album en préparation : "Dark Path Anger" ! Ce morceau m'a littéralement mis les larmes aux yeux : le choeur de Ambre, sa voix, accompagne magnifiquement bien le chant narrateur et bestial de Nestor, les samples sont si bien calibrés également que l'on pourrait presque imaginer qu'un esprit nordique envoyé par Odin s'est joint à la bataille ! Le côté Païen a cette foic-ci une puissance bien plus phénoménale qu'elle l'est au naturel, nous donnant l'impression de combattre les géants de Jötunheim avec le sentiment qu'on va y passer malgré notre triomphe ! Une belle claque !

Moon // Photo : Luc Mercier
Attention ! "Ride To The Victory" est lancée ! Cette fois-ci, une ambiance très highlander émane de la musique, mais le tableau que j'imagine est Eclypse chevauchant des chevaux similaires à Sleipnir, cheval d'Odin, menant une charge contre l'ennemi ! Les riffs de guitares sont impressionnants et ravagent tout sur leur passage, la basse est toujours fidèle au poste, et Ambre nous montre son talent de chanteuse secondaire sur un magnifique couplet, nous redonnant l'espoir de gagner, même dans la mort, mais bouclier levé, hache en main, poussant un dernier hurlement de victoire. Nestor ne chôme pas non plus, il mène de par sa voix gutturale sa tribu au combat, descendant même dans le public prouvant ainsi qu'ils sont au plus proche de leurs autres frères d'armes.

Nestor // Photo : Luc Mercier
Et cela finit avec la magnifique "Quest of drinking", A BOIRE ! A boire oui, mais le sang de l'ennemi dans leur propre crâne ! Les riffs se font plus violents, évoquant la brutalité de Equilbrium et Ensiferum, comme si la tribu s'était fait encercler mais combattait en cercle, se défendant avec férocité et bravoure ! Ambre encourage ses frères d'armes de par son chant mélodieux et mélancolique, montrant ainsi son rôle et sa place au sein de la tribu nîmoise ! Svart, nouveau guitariste, fait ses preuves de par ses riffs dantesques, accompagné par ceux de Moon, furieux berserk de la tribu !

C'est ainsi que s'achève une nouvelle bataille pour Eclypse, et dont la victoire porta ses fruits : qualifiés pour la demi-finale à l'antirouille de Montpellier en Mars ! Comme quoi, malgré le changement de line-up, les soucis et aléas de la vie et la poisse, Eclypse comble toujours son public et ses fans, convertissant ainsi de nouveaux adeptes et futurs guerriers ! Concert mémorable ! Je n'ai jamais rien vu de tel et j'en reste bluffé ! Bravo à Eclypse, bravo aux nouveaux musiciens et un bon rétablissement au batteur que je n'ai pas eu l'occasion de voir ! Partie remise, à la prochaine bataille !

T H O R W A L D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire