mercredi 2 novembre 2016

SCORES "The gate to leave"

SCORES 2016 - Digipack qui fait classe- Dispo le 19 novembre 2016


En cette période où une certaine nostalgie peut envahir âmes et chaumières, voilà un disque qui arrive à point nommé pour les amateurs de musiques qui rappellent l'ancien temps. Outre l'aspect visuel qui renvoie bien dans les années 70 au niveau du design de l'objet (et que je trouve superbe, félicitations à Baptiste Groazil!! Nombre de gens te lécheront les pieds!), le son et la musique nous y plongent en douceur, au son d'un rock'n'roll rafraîchissant.
Second Ep des ces 5 jeunes motivés (après un Ep 'On the road' en 2014), le disque s'ouvre sur un riff bien gras qui rappelle un des titres du film 'School of rock' et, du coup, AC/DC, le titre part sur un rock'n'roll relativement sobre mais qui dégage un coté 'la vie est cool mec!' pas piqué des hannetons. Et les 3 autres titres ne lui font pas honte non plus. nous abreuvant d'une vision du rock qui change de l'habitude, avec ce coté 'Je te fous la pêche!' qui le fait carrément.
Les 4 titres passent vite. Certes. 15 minutes, ça file vite mais on prend plaisir à laisser le disque reprendre au début.
La voix est très intéressante, passant d'un registre clair pas gênant à des passages où la voix devient un peu plus rocailleuse, collant bien aux passages plus rapides (bon, rien à voir avec le pied au plancher, on est pas à écouter du grind rock ici...). Et je ne parle pas des chœurs qui ici et là renforcent une ambiance bien particulière, positive, que dégage l'objet de notre étude.
Le son est aussi important (au delà de la musique elle-même, sinon une musique sans son, c'est... c'est quoi?!), nous renvoyant dans cette dynamique de nostalgie. Mais non sans une qualité élevée. Et c'est ce tout qui fait que le disque prend et lui donne ce charme, un peu désuet peut-être mais en étant aussi bien actuel.
Au-delà de tout ça, les titres renvoient aussi à une notion de liberté, sans se prendre trop la tête et savourez ce qui ce présente, sans se faire chier à trop cogiter. Et aussi, à prendre la route et brûler l'asphalte au son du disque. Et juste être libre. Donc si vous voulez un sentiment de liberté, le mieux, c'est de vous procurer ce disque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire