mercredi 5 octobre 2016

INTERVIEW CROWLING avec Sly


Un nouveau et bon grand cru !


Crowling ? C'est quoi ? Un groupe de métal (non sans rire ?) qui mêle Thrash et Speed à la fois ! J'ai connu ce groupe au Headbang Contest 2014 au Secret Place de Montpellier et j'ai direct accroché avec eux de par la simplicité et la dextérité de chaque membre pour la composition alchimique de leur musique, mêlant comme influence Iron Maiden, Accept et Overkill !
En Octobre 2016, lors d'un concert au Black Out (toujours à Montpellier), je découvre quelque chose de neuf et qui bouffe pas d'pain : un son bien plus death, plus speed et les nuances Thrash sont bien mises en valeurs avec un côté mélodique plus téméraire. Mais pourquoi ? Comment ? Quel but ? Y a un seul moyen de le savoir et c'est avec Sly, guitariste chanteur de Crowling, qu'on aura la réponse et ce, autour d'une interview téléphonique !

Thorwald : Salut Sly ! Hé bé putain, ton groupe a bien changé depuis un moment ! C'est ce qui s'appelle passer de la pinte au litron à ce que j'ai vu il y a 10 mois ! (rires) Peux-tu expliquer pourquoi ce changement soudain dans la musique de Crowling car je trouve que c'est un joli tremplin sur lequel vous avez foutu le pied et qui vous a joliment catapulté dans la cour des grands !

Sly : Pourquoi on on s'énerve ? Ben parce qu'à la base on voulait s'énerver dès le début, bon après c'est juste qu'on a pris nos marques au début du groupe vu qu'on étaient jeunes à l'époque, ce qui a donné notre premier EP et entre-temps le fait de faire beaucoup de scène avec des groupes qui en général on été plus extrêmes que nous, ça nous a donné la niak' et surtout avec les changements de line-up ce qui fait que l'arrivé de Brice à la guitare avec ses influences death mélo et l'arrivé de notre cher Manu à la batterie avec ses blasts nous ont donné la patate et ça nous a permis de nous lancer dans le thrash comme on voulait à la base dans Crowling.

Thorwald : Le South Metal Fest fut gratifiant pour toi d'après ce que j'ai pu comprendre et pour cause : tu as joué aux côté de groupes de  métal marseillais qui font parler d'eux tels que Acod ou Dagoba ! Tu peux nous en dire plus ? Que t'a apporté ce fest comparé à tous les autres que tu as fais ? Tu compares parfois ou pas ?

Sly : Ben heu le truc c'est que ce fut un bon gros tremplin pour nous rien que grâce à l'affiche et l'orga, on a joué avec Eths, Zuul Fx et Dagoba ! Ces rencontres nous ont donné l'envie de jouer comme eux et d'approfondir notre musique !

Thorwald : Crowling a-t-il un album en préparation ? Je sais que vous n'aviez qu'un EP et pourtant, ton groupe mérite plus que ça je trouve !

Sly : Hé bé oui ! On a un album en prépa' donc on travaille la compo depuis un bout de temps et cette dernière est terminée à 99%, là on travaille sur un nouveau morceau qui va en surprendre plus d'un, en gros ce morceau sera plus death métal et si tout va bien, j'espère que tout ça sortira en 2017 !

Thorwald : Peux-tu me parler de ton groupe ? Je veux dire, comment tu l'as vu évoluer depuis tout ce temps malgré quelques changements quelconques comme ton line up ?

Sly : Ben c'est un petit bébé que j'ai créé avec Judas, bassiste, il évolue comme un pokémon ! Plus de force et plus de maturité au fur et à mesure, on travaille mieux, c'est une famille qui grandit doucement mais sûrement ! On fait bien les choses je trouve ! Même si on est des connards

Thorwald : J'aimerai que tu fasses passer un message aux gens qui crachent sur toi, j'ai eu pas mal d'écho sur ça ! Te lâche pas trop (rire) !

Sly : Hé bien mon message : faites vous plaisir, j'aime ça et ça m'éclate ! Non sérieux, les gens font ce qu'ils veulent, comme on dit : si t'as de la mauvaise pub, fais de la pub quand même ! Au moins vous parlez de nous et c'est pas plus mal !

Thorwald : Que devient l'E.C.E. Crew ? Tu sais, cette formation avec Eclypse (pagan métal nîmois) et Eightfist (métal fusion montpelliérain) qui sont d'excellents groupes ?

Sly : Bonne question ! Comme on a tous nos activités chacun de notre côté, ça s'est essoufflé mais on reste en contact ! C'est le plus important !

Thorwald : Un message à leur faire passer ?

Sly : Bisous les copains ! Faudra se faire un bon gros apéro et voilà ! (rires) Ainsi qu'un bon gros concert !

Thorwald : As-tu des nouvelles dates ?

Sly : Alors, de ce que je connais et de ce que je me rappelle, les concerts nom de dieu ! Le 3 décembre à Fréjus au Monsters'Art avec Black Spirit, Mythark et un quatrième mais je sais pas encore qui c'est ! Ensuite on a le 17 décembre au No'man's'land pas loin du Luxembourg où l'on partagera la scène avec Post Mortem et pour un troisième groupe, je suis pas encore au courant ! Ensuite, le 6 janvier on jouera au Troop Mc avec Post Mortem et Jagster ! Et le samedi 7 janvier au local des Bandidos à Avignon et avec toujours Post Mortem et Sentinhell ! 

Thorwald : Un élément que je souhaite souligner : chaque groupe se définit par un ou plusieurs caractères musicaux. Comment Crowling définit sa puissance musicale ?

Sly : COMMENT DEFINIR NOTRE PUISSANCE MUSICALE ? Hé bieeeeen, ça peut se résumer par des riffs catchy, de la mélodie et du Jack dedans ! (rires) Une osmose entre la hargne et la mélodicité, oui j'invente des mots et je t'emmerde ! (rires)

Thorwald : (rires) AU FAIT ! Tu es compositeur, tu as des projets en parallèle ? La musique est notre carburant à tous dans notre monde du métal !

Sly : Alors pour le moment, je suis en plein déménagement donc pas trop le temps, mais j'ai des projets à terminer mais si des gens veulent m'engager, je suis open ! J'ai un projet qui me tient à coeur : mon tout premier groupe, qui est du pop rock oui, on va tenter de se reformer ! Oui oui, je suis sérieux !

Thorwald : Mais y a pas d'mal ! Après tout, faut de la diversité bord'hell ! Hormis les groupes connu comme Dagoba, Zuul Fx, etc, j'aimerai que tu me parles d'un concert particulier où tu as joué aux côtés d'un pilier du death métal old school : Mercyless ! Tu as bien fait connaissance avec Max ?

Sly : On n'a pas forcément beaucoup parlé à cette soirée car le week-end d'avant on avait joué à Albertville, et à cette époque on s'est séparé de notre guitariste et on joué que 3 sur scènes, de ce fait on était hyper-stressés, mais du souvenir que j'ai c'est des gars géniaux et ce sera un grand plaisir de partager la scène avec eux !

Thorwald : Y a eux deux Crowling : celui d'avant et celui d'après ! Pour toi, cette évolution a-t-elle énormément porté ses raisins pour en faire un putain de bon cru ?

Sly : Je pense que oui ! Pour ceux qui se sont arrêtés à nous écouter sur l'EP, y aura de la suprise : le groupe a pris une paire de couilles bien énorme et nous en sommes très fiers ! Des passages comme Human Madness et Walking Dead qui sont les plus cultes ont sauvagement bien évolués !

Thorwald : Ca te branche qu'on refasse un feat ensemble avec Crowling en live la prochaine fois que vous reviendrez sur Montpellier ?

Sly : Hé bé écoute, à voir ! C'est vrai qu'on devrait se refaire une date sur Montpellier car c'est le pied !
Thorwald : Sauf pour se garer ! (rires)

Sly : Enculé ! (rires)

Thorwald : Cet espace à toi ! Libre à toi de dire ce que tu as sur le coeur à tes proches, les fans et les connards !

Sly : Les proches : je vous aime tous toussa toussa ! Les fans : désolé d'être longs car on bosse beaucoup, restez à l'affût ! Les connards : crachez-nous dessus, chacun son trip, nous ça nous donne la trique ! Et merci beaucoup à toi pour cette interview cher P'tit Loup !

Thorwald : Mais je t'en prie ! Un dernier mot pour la fin ?

Sly : C'est 11h : c'est l'heure de l'apéro !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire