samedi 30 janvier 2016

Déchirés de Peter Stenson

Afficher l'image d'origine


Pocket - Septembre 2015


Ce livre est un cadeau de Noël. J'en remercie d'ailleurs encore Vincent. Car on a là un très bon roman, le premier du monsieur publié, si je ne m'abuse.
L'histoire ressemble à un road trip survival de junkie dans une apocalypse zombie. Chase Daniels, le héros de l'histoire (plutôt l'anti-héros) se réveille chez son meilleur ami, Sténo. Et découvre en regardant par la fenêtre un spectacle étrange: une gamine attaque un rottweiler et le bouffe. Ha oui, Chase et Sténo sont deux junkies, accro à la méthamphétamine. Et du coup, la suite des événements qui devient assez folle, reste pour eux un trip car ils sont alors totalement défoncés. Et du coup, l'histoire du livre prend un virage où les choix faits le sont sous l'emprise de la méth. d'où des choix parfois hallucinants (hallucinés?), débiles mais aussi parfois assez pragmatiques. Mais ce roman brosse aussi un portrait des relations dans un monde de chaos où les seuls survivants s'avèrent être les junkies et que pour survivre, il faut être défoncé. Au risque de mourir précocement ou de devoir choisir ce qui n'est pas possible de choisir en temps normal. Mais aussi le rapport à la mort, la tristesse, l'amour vu et vécu par des junkies... Avec le souci perpétuel des zombies.
Le livre fait voyager les deux amis et rencontrer d'autres individus aussi accros qu'eux, mais avec des optiques différentes ou des ambitions survivalistes clairement expéditives. Ce qui mène à des situations ubuesques (le routier, le dealer cuisinier de méth...) et mène l'histoire vers des directions désepérées mais jouissive. A ce portrait assez sombre, même pessimiste, un humour sous-jaccent rend le récit assez décalé, avec un recul parfois surprenant, toujours du point de vue de Chase. Un excellent roman que je vous conseille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire